Sécurité ascenseur : les travaux à faire pour être dans les normes

Sommaire

La loi urbanisme et habitat de juillet 2003 concerne la mise en sécurité des ascenseurs et les délais à respecter. Cette loi sera mise en place en juillet 2014.

L’article R 125-1-2 du Code de la construction et de l’habitation mentionne qu'« un ascenseur doit disposer d’un système de contrôle de l’arrêt et du maintien à niveau de la cabine d’ascenseur pour assurer une descente et une montée sans danger et faciliter l’accès aux PMR ».

Faites le point avec nous pour découvrir tout ce que vous devez savoir !

 

Ascenseurs concernés par ce dispositif

Les ascenseurs installés avant le 1er janvier 1983 sont concernés par ce dispositif, s’il s’agit d’ascenseurs :

  • hydrauliques : leur système de contrôle d’arrêt et de maintien ne permet pas une différence de niveau inférieur ou égale à 20 mm, entre le sol de la cabine et celui du palier ;
  • électriques : ils sont équipés d’un moteur qui n’est pas doté d’un dispositif automatique permettant une mise à niveau, inférieure ou égale à 20 mm entre le sol de l’ascenseur et celui du palier.

Ascenseurs possédant un moteur mono vitesse

Un moteur mono vitesse se caractérise par :

  • une vitesse constante lors du déplacement de la cabine d’un palier à un autre ;
  • un arrêt plus ou moins brutal dû à un ralentissement préalablement absent.

Les ascenseurs installés avant 1980 utilisent fréquemment ce dispositif.

Ascenseurs bi-vitesse : vitesse supérieure à 1 m/s

Les ascenseurs bi-vitesse possèdent différentes vitesse :

  • la vitesse rapide ou grande vitesse idéale est comprise entre 0,63 m/s et 1 m/s ;
  • la vitesse lente, ou petite vitesse, entre 0,16 et 0,25 m/s.

Des vitesses supérieures peuvent être rencontrées dans des cas particuliers comme les hôpitaux.

Quels travaux prévoir ?

En 2014, les ascenseurs concernés devront disposer :

  • d'un système de télé-alarme entre la cabine et un service d'intervention ;
  • d'un éclairage de secours cabine et d'un éclairage fixe du local de machines ou de poulies pour assurer une luminosité suffisante des zones de travail et de circulation ;
  • d'une résistance mécanique suffisante des portes palières si elles comportent un vitrage ;
  • d'un système de prévention des risques de chute libre, de dérive et d'excès de vitesse de la cabine pour les ascenseurs hydrauliques ;
  • d'un dispositif de protection des personnels d'intervention contre le risque de happement par les organes mobiles de transmission de l'ascenseur ;
  • d'une protection avec marquage ou d'une signalisation éliminant le risque de contact direct des personnels d'intervention avec des composants ou conducteurs nus sous tension, dans les armoires de commande, électriques, et tableaux d'arrivée de courant.

Variateur de vitesse électrique : idéal pour améliorer un ascenseur

Que ce soit pour un moteur mono vitesse ou bi vitesse :

  • La meilleure solution est la mise en place d’un variateur électrique de vitesse.
  • Le variateur électrique de vitesse est intercalé entre le système d’alimentation et le moteur, il permet de contrôler :
    • l’accélération,
    • la décélération,
    • la vitesse,
    • l'arrêt en douceur.

Pour profiter d'un confort maximal dans vos ascenseurs, suivez nos conseils !

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

Demander des devis

gratuit sans engagement sous 48h

Aussi dans la rubrique :

Installation

Sommaire